Jardin zen miniature : Conception, utilisation et relaxation !

Le jardinage est un moment de communion avec la nature et beaucoup se détendent lorsqu’ils prennent soin de leurs plantes. Si tout le monde n’a pas la chance d’avoir un jardin, n’importe qui peut concevoir ou acheter un mini jardin zen ou un jardin japonais miniature. Il s’agit d’un élément très intéressant de la culture zen.

Préparer et ratisser un petit jardin zen peut sembler insignifiant lorsqu’on n’a jamais tiré le mini râteau dans le sable, mais il y a peu d’activités aussi relaxantes et satisfaisantes que celle-ci. Ici, je vous dis tout ce qu’il faut savoir sur le jardin japonais miniature, et je vous promets de bons moments de relaxation si vous vous laissez tenter.

Mini jardin zen : C’est quoi ?

Il s’agit tout simplement d’un petit coin de paradis au milieu de votre espace de vie. Le mini jardin zen s’inspire du bouddhisme zen et de la méthodologie du jardinage japonais. Pour les maîtres bouddhistes, la perfection n’est pas accessible, mais la simplicité est parfaite et le calme doit être embrassé par tous.

La nature est alors un exemple parfait de cette réflexion, puisqu’elle change au fil des jours, des mois, des saisons, tout en conservant à la fois un équilibre et une harmonie. Le mini jardin zen est une représentation miniature de cette nature, qu’on va pouvoir intégrer à l’intérieur notre habitation et faire évoluer selon nos envies et nos sensations.

Pourquoi avoir un jardin japonais miniature chez soi ?

jardin japonais miniature creer

Le mini jardin zen est un objet destiné à la paix, à la tranquillité et à la contemplation. Il a des effets différents selon celui qui l’utilise, mais il n’a que des avantages.

Atteindre la pleine conscience

Méditer n’est pas toujours possible, surtout si on est au bureau ou qu’on manque de temps. Le mini jardin zen vous permet de vous déconnecter de tout pendant quelques minutes. On pose le smartphone, on coupe les notifications et on se concentre simplement sur l’aménagement ou le ratissage de notre jardin zen.

Il suffit de quelques minutes, pour retrouver du calme, pour se libérer l’esprit et pour retrouver de l’énergie. Certains s’acharnent sur une balle anti-stress pour évacuer leurs frustrations ou leurs énervements, je vous assure que de tout couper 5 minutes pour se plonger dans un jardin japonais miniature est une solution infiniment plus efficace pour réduire le stress.

Gagner en concentration et en performances

En restant focus quelques minutes sur quelque chose de très concret, on retrouve immédiatement de la concentration. Vous allez déplacer quelques roches ou plantes, correctement aligner une statuette de Bouddha, ratisser harmonieusement et plus rien autour de vous n’aura d’importance. Ce bref décrochage au milieu du tumulte habituel est toujours bénéfique pour se concentrer ensuite sur son travail et être plus performant.

Stimuler votre créativité

En réfléchissant à l’organisation de votre jardin, en essayant des choses, vous stimulez votre créativité. Vous entraînez votre cerveau à trouver des solutions d’aménagement, qui peuvent être bénéfique pour toutes les actions que vous menez au cours d’une journée. On expérimente, on sort de sa zone de confort, on imagine chaque jour de nouvelles choses pour notre mini jardin zen, et notre cerveau adore ça !

Personnellement, en plus de ma créativité, un jardin zen stimule aussi ma motivation pour le rangement et l’organisation. Après avoir contemplé et affiné la déco de mon petit jardin, je n’ai pas envie de voir le reste de la maison ou mon bureau en désordre. Je ne sais pas si cet effet fonctionne sur d’autres que moi, mais tout est mieux organisé et harmonisé dans mon petit monde depuis que je passe un peu de temps sur mon jardin zen miniature.

Se préparer à une méditation

Lorsqu’on débute la méditation, ce n’est pas toujours simple de se vider la tête et de se concentrer uniquement sur nos sensations. Un jardin zen a un effet hypnotique. Lorsque vous le contemplez, que vous imaginez les changements à effectuer, que vous ratisser avec précision son sable, alors vous commencez à entrer dans un état méditatif. Quelques minutes de ratissage avant de débuter une séance de méditation, vous permettent d’atteindre le calme souhaité bien plus rapidement.

Décorer votre intérieur

Bien sûr, le mini jardin zen est aussi un élément de décoration idéal. Il se marie forcément très bien à une déco japonisante, très épurée et en inspirée du Feng-shui. Même dans un décor très contemporain, le jardin japonais miniature trouve sa place sans le moindre problème.

J’en ai 2 à la maison, un sur mon bureau et l’autre au milieu de la table basse de mon salon. Lorsque je m’amuse sur ce dernier, j’ai aussi ma fontaine d’intérieur en face de moi. Le bruit de l’eau qui s’écoule en plus de ma concentration sur l’aménagement du jardin, c’est un véritable moment de détente ! C’est presque devenu une addiction, j’ai besoin de me retrouver là tous les soirs après le travail.

La symbolique des éléments du mini jardin zen

jardin zen miniature comment faire

  • Le sable : Il représente l’eau ! Les sillons que vous tracez avec votre râteau sont les vagues et les ondulations qu’on retrouve sur n’importe quel plan d’eau. Chaque coup de râteau représente finalement un moment de vie et de mouvement sur le mini jardin zen. Ce sont aussi les fluctuations de votre esprit que vous cherchez à calmer.
  • Les galets : Ils peuvent représenter des îles, des îlots ou même des collines ou des montagnes. Ce sont les zones terrestres de votre jardin miniature. Ils représentent la stabilité et la tranquillité.
  • Les graviers, ou les pierres de plus petites tailles : On va généralement les utiliser pour créer des chemins ou des structures géométriques. Ils représentent votre voix intérieure, le chemin que vous souhaitez prendre pour atteindre vos objectifs.
  • Les éléments de décoration : On va pouvoir ajouter des plantes qui représenteront simplement la forêt, les champs, les plaines et peuvent symboliser votre jardin intérieur. On trouve très souvent des statuettes de Bouddha ou de Ganesh, qui représente la méditation, l’apaisement, le calme et la recherche de l’éveil.

Vous êtes évidemment libre d’ajouter d’autres éléments, qui peuvent intégrer un temps votre jardin zen miniature, puis laisser la place à d’autres. Il m’arrive de placer quelques pétales de fleurs, une petite branche que je trouve joliment coupée ou bien une bougie. Il n’y a pas vraiment de limites, le but est de trouver une certaine harmonie et d’être content du résultat.

Comment atteindre un état de calme avec un mini jardin zen ?

Il y a plusieurs écoles. Personnellement, j’aime me couper complètement de tous les sons et me concentrer sur le bruit que fait le râteau dans le sable, le bruit de rocher qui se cogne lorsque je les déplace, etc. D’autres semblent apprécier l’écoute à volume modéré de musique indienne ou tibétaine.

J’apprécie en revanche d’avoir le bruit de l’eau et surtout l’odeur d’encens qui brûle, afin de me plonger aussi dans une ambiance olfactive. Vous devez essayer de trouver la combinaison de choses qui vous détendent facilement. Bien sûr, au bureau, il faut souvent faire des concessions. Je me passe de l’encens et j’écoute le bruit de l’eau depuis une vidéo Youtube.

Ensuite, il suffit de se concentrer dans notre contemplation. On va regarder avec intérêt chaque détail de notre jardin zen miniature. Vous respirez de manière profonde et calme, et vous jouez avec votre râteau dans le sable. Les gestes doivent être précis, assez lents. Les dents du râteau vont créer des sillons, et le dos du même outil va servir à réétaler le sable de manière linéaire.

Il suffit finalement de se concentrer uniquement sur ce que vous êtes en train de faire, et vous allez ressentir les effets relaxants de cette activité en quelques secondes. Respirez et inspirez de manière régulière, concentrez vous à la fois sur vos mouvements et sur cette respiration primordiale à la méditation.

Comment fabriquer un mini jardin zen ?

jardin zen miniature avis

Le plus simple est évidemment d’acheter un mini jardin zen déjà prêt, avec le support, le sable blanc, des galets, quelques éléments de déco et les râteaux. On en trouve vraiment de toutes les tailles et de plusieurs formes différentes.

Vous pouvez aussi décider de le construire de A à Z en utilisant des objets que vous avez déjà. Pour le support, il y a plusieurs solutions. On peut utiliser un cadre photo, il suffit de retirer le verre, et de correctement boucher le dos du cadre avec du gros scotch pour éviter que le sable ne s’échappe.

Plus simple encore, vous pouvez vous servir d’une grande assiette, ronde ou rectangulaire tout en longueur. Une soucoupe de pot en terre cuite peut aussi être sympa. Une amie a réalisé le sien à partir d’un joli plateau en métal, bref, tout ce qui peut contenir du sable fait l’affaire. Il faut simplement pouvoir mettre environ 1 cm de sable ou plus.

Se procurer les accessoires

Si vous êtes vraiment très bricoleur, que vous avez du bois ou du bambou à la maison, alors vous pouvez probablement fabriquer vos propres outils. On en trouve également dans le commerce, dans quelques jardineries ou plus simplement sur internet.

Ça ne coûte presque rien pour moins de 10 € vous aurez plusieurs petits râteaux, parfois avec un nombre de dents ou des formes variables. J’aime bien avoir des râteaux avec des dents plus ou moins fines et plus ou moins profondes, ça permet de varier les motifs sur notre mini jarden zen.

Les éléments de déco

Vous aurez forcément besoin de quelques cailloux, des galets ou pourquoi pas des pierres semi-précieuses. Là encore, vous pouvez en commander sur internet ou bien en trouver dans le commerce. Il m’est arrivé d’en acheter, notamment des galets blancs, mais souvent je les ramasse lors de mes balades.

En utilisant des éléments trouvés dans la nature, on peut bien sûr modifier l’aspect de notre jardin zen plus souvent, sans dépenser le moindre euro.

Certains voudront ajouter une bougie, d’autre un porte-encens et il y a évidemment les petites statuettes bouddhistes. Il faut toujours choisir des bouddhas entiers, en position de médiation ou couchés, mais jamais une unique tête de bouddha comme on en trouve dans le commerce. C’est un manque de respect pour de nombreuses cultures proches du bouddhisme et dans la croyance bouddhiste cela attire les énergies négatives.

La conception et la symbolique des chiffres impairs

On commence évidemment par remplir le contenant avec le sable blanc. C’est ici que débute la relaxation ! Vous allez tranquillement étaler le sable avec un râteau sans-dents ou bien avec le dos d’un râteau classique. Inutile de sortir un niveau à bulle, mais vous devez essayer de créer une surface aussi plane que possible.

Le terrain de jeu est prêt, il ne reste plus qu’à installer les différents éléments. Dans la culture japonaise les chiffres impairs sont synonymes de positivité. On va donc toujours équilibrer notre mini jardin zen en plaçant nos galets par 3, par 5, par 11, etc. Idem pour les plantes, on en place 1, 3 ou plus, mais toujours un nombre impair.

Vous pouvez même pousser le vice jusqu’à compter le nombre d’éléments total sur votre jardin zen… En revanche, on ne vous demande pas de compter les grains de sable, c’est déjà ça 😉.

La conception du jardin zen n’a pas d’autres limites que cette de votre imagination. J’ai déjà vu des mini jardin avec des statuettes de maître Yoda dans Star Wars ou avec des Pokémons. Le plus important est de trouver votre harmonie.

En conclusion

La méditation, la recherche du calme intérieur, sont à la portée de tous. Il n’est pas nécessaire d’être un moine bouddhiste pour approcher la zénitude. Cependant, calmer le flot de nos pensées, ne rien craindre, ne rien attendre, est parfois difficile pour le commun des mortels.

La préparation et la contemplation d’un jardin zen miniature permettent de simplifier cette approche de l’état méditatif. On s’échappe de nos pensées en se concentrant sur ce petit espace zen. On n’écoute rien d’autre que le bruit du sable, celui d’une fontaine ou une musique relaxante, on ressent chacun de nos mouvements, on s’accroche à la beauté qu’on peut trouver dans tous les détails du jardin japonais miniature, on contrôle notre respiration et on se relaxe forcément.

Ce n’est pas qu’un simple objet de décoration, c’est surtout une activité bénéfique pour se retrouver, se recentrer et faciliter la méditation. Pour moi, c’est une thérapie et je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas-là. Essayez le mini jardin zen, c’est l’adopter !

Zenitude.info